La vie, comme elle va

"S'il suffisait de lire comme dans une bulle de cristal, alors, ce serait, facile.Mais il faut vite déchanter, prendre la route, sac au dos et marcher, toujours marcher pour oublier ce que l'on a déjà fait, ce que l'on va faire. Il faut attendre que la nature nous prenne et nous ouvre sa voie. C'est une progression incessante, pour de si petites choses".
Roger Dautais . Septembre 2009

Un voyage étonnant au cœur du land Art

jeudi 21 mai 2009












"Pratiquer le land art, c'est, après une marche fatigante, trouver l'inspiration, en plein mois de juin, sur le bord de la route qui conduit aux marais. C'est,
tracer un cercle de pierres sur le bitume, l'orner de graminées. C'est , reprendre la marche et retrouver la moiteur des marais, traquer la lumière tombant du ciel au travers des branches. C'est fabriquer des nids de coquelicots et les déposer comme un haïku naturel, au juste endroit. C'est composer un bouquet de souvenirs anciens, entre ombre et lumière, dans la fin d'un après-midi solitaire. C'est, terminer la journée en marquant de façon éphémère, un tronc d'arbres, de cercles d'herbes vertes pour représenter le nombre de mois significatifs passés à explorer ces lieux, difficiles d'accès, été comme hiver.
Pour un autre artiste, le land art représentera tout autre chose, mais, en ce domaine, qui peut prétendre détenir la vérité.

Roger Dautais
"Traces"
LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS



"Je recherche dans la géométrie des formes à retrouver l'expression d'un mouvement, la partition d'un espace capable de capter la lumière, la mémoire de constructions anciennes remontant à mon enfance, l'harmonie des couleurs, l'inscription physique de l'installation dans le paysage. Parfois, l' assemblage se fait avec peu de moyens et des matériaux souvent à portée de main, suffisent à exprimer mon idée. Ces petites installations, réalisées au cours de marches dans la nature, sont très éloignées, par la taille, de créations plus grandes pouvant atteindre plusieurs milliers de mètres carrés, mais elles font l'objet d'autant d'attention de ma part et me procurent un réel plaisir".

Roger Dautais
"Traces"
LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
" Certes, vous trouverez toujours quelqu'un pour vous expliquer comment la mémoire se déconstruit, mais ce n'est pas suffisant pour comprendre ce que ressent un amnésique. Depuis de nombreuses années, le fait de côtoyer des personnes atteintes dans cette fonction m'a amené,dans mon travail, à évoquer cette perte de mémoire de différentes façons, et parfois en utilisant le mouvement et la vidéo. En voici un exemple".

Roger Dautais
" La mémoire amnésique "
LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
video



Land art en pays noir...



Durant l'été, les plages se couvraient de touristes. Je me repliais dans les terres et parcourais la campagne normande avec une série de sphères blanches dont j'allais me servir pour réaliser des installations éphémères. Il m'arrivait de rencontrer quelques paysans au travail qui s'arrêtaient pour me demander ce que je faisais là. Je leur parlais de ma pratique du land art, des installations éphémères, du rapport que cela pouvait avoir avec le paysage. Je ne sais pas si je les ai convaincu d'une telle nécessité dans ma vie et, bien que les surprenant dans ma démarche de landartiste, j'ai toujours été bien accueilli par eux, sur leurs terres. En cela, ils ressemblaient aux paysans rencontrés en Tunisie et au Maroc.
Roger Dautais
" en terre Normande "

"Parfois je rêve et cela me vient de si loin que mes yeux se ferment. Le paysage s'estompe et laisse place à l'irréel.Je voyage ainsi à la rencontre d'inconnues sensations et puis j'ouvre à nouveau les yeux, cherchant dans le réel des traces de ce monde d'aveugles".

Roger Dautais
" Land Art en Normandie "
LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS

" Il arrive que des lumières éclairent notre part d'ombre et nous voici réconciliés avec le monde...Hors cadre, la vie nous attend, nous échappe à chaque tournant...Qu'une page blanche survienne dans notre nuit et le vacarme des incetitudes recommence, incessant...Il questionne l'inconscient, la lumière propose, l'objectif fixe, écarte, élude. Restent les mémoires à oublier.Ainsi va la vie".
Roger DAUTAIS
" Nuits blanches "
LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Landartiste, photographe, auteur de livres pour enfants, Roger Dautais est aussi un artiste atypique, sensible et attachant.Il a sû, dans la diversité de ses expressions, trouver une harmonie par la pratique quotidienne de cet art éphémère : le Land Art. Il dit "y puiser forces et ressources qui lui permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté ( Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.